Omamori, l’amulette porte-bonheur japonaise

Omamori, l’amulette porte-bonheur japonaise

En matière de porte-bonheur le Japon est champion. Vous pouvez y trouver un talisman pour pratiquement chaque préoccupation de la vie quotidienne. Aujourd’hui nous vous faisons découvrir l’Omamori, cette amulette aussi belle que populaire au pays du soleil levant.

Qu’est-ce qu’un Omamori ?

amulette japonaise omamori

Les Omamori sont des amulettes que l’on trouve dans les sanctuaires Shinto et dans les temples bouddhistes. Ces talismans s’utilisent pour attirer la chance et pour la protection. Ce mot se compose de « mamori », qui signifie protection, auquel on ajoute « o », qui fait office de particule honorifique. Le tout a le sens de protection honorable.

Ces petites amulettes sont traditionnellement en bois ou en papier. Aujourd’hui on préfère plutôt les versions en tissu, qui renferment une prière ou des inscriptions sacrées. La plupart du temps un Omamori est de couleur vive.

Sur ses deux faces on trouve des inscriptions avec d’un côté le temple de sa fabrication et de l’autre son domaine d’action (amour, santé…). Ces inscriptions peuvent aussi concerner le nom d’une divinité ou des mantras. D’après la croyance shinto, les esprits et les dieux habitent nos objets. C’est pourquoi les temples proposent des amulettes habitées par l’esprit de la divinité du sanctuaire.

On utilise un Omamori pour soi ou bien pour offrir un cadeau, puisque ce talisman protège celui qui le porte, et non uniquement celui qui l’a acheté. Il existe un vaste choix d’Omamori de style traditionnel, ainsi que des versions plus modernes avec des personnages kawaii comme par exemple Hello Kitty.

À quoi sert un Omamori ?

Ce porte-bonheur japonais s’utilise pour se protéger de la malchance et pour attirer la chance dans différents domaines. Vous pouvez l’emporter en accrochant sa lanière à votre sac, au rétroviseur de votre voiture ou sur votre téléphone. Ainsi, vous pourrez profiter de sa protection en toute circonstance. Vous pouvez également lui trouver une place de choix à la maison ou dans votre portefeuille. À force de le porter, votre talisman s’abîmera certainement. Cela est considéré comme une preuve de son efficacité, puisque selon la croyance il se détériorerait à force de vous protéger. Attention, il ne faut jamais ouvrir votre Omamori sous peine de voir s’envoler toute la chance et la protection qu’il vous apporte.

Les significations et types de talismans

Avant de choisir le vôtre, prenez le temps de découvrir les significations des différents types d’Omamori :

  • kōtsū-anzen, qui signifie sécurité routière, protégera aussi bien le conducteur que les voyageurs qui prennent la route
  • yakuyoke s’utilise pour chasser les démons et la malchance
  • gakugyō-jōju vous aidera à avoir de bonnes notes et à réussir vos examens (révisez tout de même vos cours !)
  • shōbai-hanjō vous apportera la prospérité dans les affaires
  • en-musubi aidera les cœurs solitaires à trouver l’amour et les couples à maintenir leurs sentiments
  • ren-ai joju vous apportera la réussite en amour
  • katsumori est le talisman qui vous apportera le succès et vous aidera à atteindre vos objectifs
  • anzan protège les femmes enceintes tout au long de la grossesse et pendant l’accouchement
  • kanai-anzen quant à lui, permet d’attirer le bonheur et la prospérité à tout un foyer
  • bioki heii est une amulette pour guérir les maladies
  • Choju s’utilise pour la longévité
  • kaiun shofuku permet d’attirer la bonne fortune

Les meilleures ventes d’Omamori

Combien de temps garder son Omamori ?

Il faut savoir que nos amis nippons remplacent leur Omamori une fois par an, même si cela n’est pas vraiment nécessaire, puisque l’amulette fonctionne tant qu’elle n’a pas été ouverte. Il s’agit ici d’un rituel du nouvel an, pendant lequel on effectue sa première visite de l’année au temple bouddhiste ou au sanctuaire shinto. On profite de cette première visite pour se procurer une nouvelle amulette porte-bonheur. Cela permet de débuter une nouvelle année avec un Omamori flambant neuf.

Les amulettes qui ont été achetées dans un temple y sont reportées pour être détruites selon une cérémonie particulière (comme pour la poupée Daruma). Beaucoup de personnes préfèrent garder l’ancienne amulette en souvenir, plutôt que le la retourner au temple. Dans tous les cas, on ne jette, ni ne brûle un ancien Omamori, sous peine de froisser la divinité et de s’attirer un retour négatif.

Où trouver votre porte-bonheur ?

Si vous avez l’occasion de visiter l’archipel, profitez-en pour acheter un Omamori dans un temple. En plus d’obtenir un souvenir, vous participerez au financement du lieu, puisque ces établissements ne reçoivent pas d’aide de l’état. Les sanctuaires sont le plus souvent rattachés à une divinité et concernent un domaine particulier. Par exemple le sanctuaire Suiten-gū de Tokyo concerne les femmes enceintes et le sanctuaire Dazaifu Tenman-gū de Fukuoka concerne la réussite scolaire.

Pour celles et ceux qui n’ont pas encore leur billet d’avion, mais qui désirent s’offrir un petit plus de chance, sachez qu’il y a de nombreux Omamori sur Amazon. Vous pourrez y trouver un porte-bonheur pour la chance, la protection et même pour la santé. Certaines offres proposent même des lots d’amulettes japonaises, histoire de s’offrir une protection dans plusieurs domaines !

Le Japon directement dans votre boîte mail !

Indiquez votre adresse email et recevez nos derniers articles.