Jikatabi : les chaussures de ninja

Jikatabi : les chaussures de ninja

Avec leur forme caractéristique, on associe souvent ces chaussures japonaises traditionnelles aux ninjas et aux guerriers samouraïs de l’ancien temps. Pourtant, les jikatabi sont portées quotidiennement par des millions de Japonais et leur popularité dépasse largement les frontières du Japon. Pour certains, elles font des pieds de bouc, tandis que d’autres vénèrent leur esthétique minimaliste. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les chaussures de ninja !

Les jikatabi, qu’est-ce que c’est ?

Les jikatabi sont des chaussures japonaises à gros orteil séparé, apparues au début du 20e siècle. On les appelle parfois les chaussures de ninja, puisqu’elles faisaient partie de la tenue traditionnelle de ces célèbres espions japonais. Ces chaussures, flexibles et légères permettaient de se déplacer en toute discrétion, tout en assurant une bonne stabilité sur les chemins accidentés.

chaussures jikatabi

Ces chaussures japonaises minimalistes s’ouvrent sur l’arrière et se ferment à l’aide d’attaches en laiton que l’on appelle kohaze. À la différence des chaussettes tabi, on les fabrique dans un tissu plus résistant, conçu pour l’extérieur. Les couleurs les plus communes sont le noir, le bleu marine et le blanc. Elles possèdent une semelle en caoutchouc antidérapante, fonctionnelle et résistante, le plus souvent d’une couleur jaune orangé.

Pour pouvoir porter ces chaussures, vous aurez besoin de chaussettes à orteil séparé, les tabi. Ce sont les fameuses chaussettes japonaises à 2 doigts que nos amis nippons portent également avec des sandales geta. Les chaussures jikatabi sont directement inspirées des chaussettes tabi, d’ailleurs on les appelle aussi « chaussures tabi » ou « tabi boots ».

Au Japon, il n’est pas rare de voir des travailleurs en bâtiment porter le nikkapokka, un pantalon très large resserré aux chevilles, avec une paire de jikatabi. Même si ces chaussures sont assez anciennes, de nombreux Japonais les portent quotidiennement, notamment les jardiniers, certains artisans, les danseurs et les moines bouddhistes.

Certaines marques de chaussures proposent une multitude de modèles de bottes de ninja revisitées. Au programme : des couleurs flashy et des imprimés originaux permettant d’apporter une touche d’audace à un design traditionnel.

Les chaussures traditionnelles se déclinent dans différents coloris et vous pouvez trouver toutes sortes de jikatabi sur Amazon, de la chaussure en cuir à la chaussure de randonnée. À vous de choisir votre modèle préféré !

Histoire et origine de la jikatabi

Cette chaussure serait apparue pendant l’ère Meiji, à la suite de l’arrivée d’un nouveau matériau au Japon, le caoutchouc. À cette époque, les Japonais portaient des chaussettes tabi avec des sandales en bois (les Geta) ou avec des sandales en paille de riz (les chaussures Zōri ou Waraji).

On pense que Tokujiro Ishibashi, le frère du fondateur de Bridgestone est l’inventeur des jika-tabi. Il aurait créé ces chaussures au 20e siècle, en se basant sur la forme des chaussettes traditionnelles et en renforçant la semelle pour permettre une utilisation à l’extérieur.

Ces chaussures souples, fonctionnelles et bon marché sont très vite devenues populaires auprès des travailleurs nippons. Elles faisaient même partie de l’uniforme des soldats Japonais d’avant-guerre.

Pendant la guerre du Pacifique en 1942, ces bottines influencent le cours de l’histoire. En marchant avec des jikatabi, les soldats Japonais laissaient malgré eux des empreintes de forme distinctive sur les sols boueux. C’est ce qui a permis aux soldats australiens de suivre leurs traces et de les retrouver.

Comment porter les chaussures tabi ?

Pour bien porter ces chaussures du Japon, il faut commencer par choisir la bonne taille et donc par mesurer votre pied. Posez le pied à plat sur une feuille et mesurez-le du talon au gros orteil. Pour choisir la bonne taille de jikatabi, ajoutez 0,5 cm à votre mesure. En ajoutant un demi-centimètre, vous gardez la place nécessaire pour les chaussettes tabi, tout en conservant confort et mobilité du gros orteil.

chaussure jikatabi

Maintenant que vous avez votre paire de chaussures traditionnelles à 2 doigts, il ne reste plus qu’à les enfiler !

Ouvrez la partie arrière de la chaussure, puis glissez le pied à l’intérieur. Pour fermer le chausson, utilisez les agrafes à l’arrière. Elles se passent dans des brides en fils épais qui permettent d’ajuster la largeur de la chaussure.

Ces bottines japonaises sont conçues pour être résistantes et très souples, vous pouvez donc les porter tous les jours. Vous pouvez porter la version chaussures montantes, les jikatabi boots, au-dessus ou sous un pantalon (ou avec un costume de ninja pour les adeptes du cosplay). Les chaussures basses se portent avec toutes sortes de tenues. Ce type de chaussure minimaliste s’accorde aussi bien avec les vêtements traditionnels japonais, qu’avec une tenue occidentale. Vous pouvez les porter avec un jean ou une jupe pour ajouter une touche japonaise à votre style personnel.

Des modèles modernes proposent une doublure colorée ou à motifs. Vous pouvez créer une touche d’originalité en laissant les agrafes du haut ouvertes et en repliant la partie supérieure de la chaussure, de façon à laisser voir la doublure.

Les meilleures ventes de jikatabi

Quels sont les avantages des chaussures jikatabi ?

Les adeptes des chaussures à 2 doigts vous le diront, elles sont très agréables à porter et assez légères. C’est pour cela que les sportifs les portent pour la pratique des arts martiaux, de la marche ou encore de la course à pied.

Confort et souplesse

La semelle souple et la partie supérieure en coton ou en tissu mélangé rendent ces chaussures extrêmement confortables. Le pied n’est pas comprimé comme avec d’autres types de chaussures, généralement plus rigides. Il garde sa position naturelle, avec les orteils légèrement plus étalés. La semelle plate donne l’impression de marcher pieds nus, avec un déroulé naturel du pied. On note aussi que la partie avant de la plante du pied subit un minimum de pression, contrairement à l’effet d’une semelle à talon qui pousse le poids sur l’avant du pied.

Une grande liberté de mouvement

Le minimalisme et la souplesse de cette chaussure permettent au pied de bouger sans entraves. Vous pouvez bouger le gros orteil indépendamment des autres, sans ressentir de gêne. Grâce à son système de fermeture ingénieux, il est aussi possible de régler la largeur au niveau de la cheville. On peut donc porter une botte jikatabi haute par-dessus un pantalon, sans être trop serré.

Bonne stabilité

Étant donné que cette chaussure est complètement plate, elle offre une grande stabilité. L’absence de talon favorise l’équilibre du corps et la posture reste naturelle. C’est pratiquement comme si vous vous déplaciez pieds nus, ce qui est agréable pour la majorité des personnes. Cependant, si vous avez les pieds plats, il vaut mieux éviter ce type de bottes japonaises.

Faciles à porter

Son style minimaliste rend la jikatabi assez facile à associer avec toutes sortes de tenues. Elle accessoirise à merveille une tenue épurée ou un style décontracté. Les chaussures fendues peuvent aussi apporter une touche d’originalité à une tenue classique.

Entretien facile

Le nettoyage et l’entretien de votre paire de chaussures dépendent de la composition du modèle. Les chaussures en coton sont lavables en machine, avec un cycle froid. Vous pouvez ensuite les laisser sécher à l’air libre. Pour les chaussures en matières synthétiques, reportez-vous au guide d’entretien. Pour entretenir vos chaussures, pensez aussi à passer un petit coup de brosse ou de chiffon pour les dépoussiérer avant de les ranger. Vous éviterez ainsi que la saleté se fixe sur le tissu.

Pour conclure

Comme nous venons de le voir, la chaussure jikatabi est loin d’être réservée aux déguisements ou bien aux tenues traditionnelles. Elle fait partie intégrante du quotidien des travailleurs, des sportifs et de tous les amoureux des chaussures à orteils séparés.

Cette chaussure ne cesse de faire de nouveaux adeptes en raison des mérites qu’on lui attribue en matière de confort et de praticité. Les chaussures japonaises tabi, bien que très anciennes, ne sont pas près de disparaître !

Le Japon directement dans votre boîte mail !

Indiquez votre adresse email et recevez nos derniers articles.