Kakigōri, la délicieuse alternative aux crèmes glacées

Kakigōri, la délicieuse alternative aux crèmes glacées

C’est l’été, les températures n’en finissent plus de grimper et vous ne savez plus comment vous rafraîchir… Vous connaissez bien sûr les sorbets de fruit ou encore la crème glacée, mais ces deux options sont très sucrées et assez caloriques. C’est le moment d’essayer le Kakigōri, ce dessert nippon en forme de boule de neige. Ce n’est pas un granité ni une crème glacée, c’est une glace râpée !

Le Kakigōri c’est quoi ?

Cette drôle de boule de neige est un dessert extrêmement populaire au Japon. Il se confectionne à l’aide d’une machine à Kakigōri pour former de la glace râpée sur laquelle on ajoute du sirop ou d’autres garnitures. Ce dessert givré a une texture qui rappelle la glace pilée ou le granité, mais il est beaucoup plus aérien. La légèreté de la texture vient du mode de fabrication. La glace n’est pas pilée, elle est râpée, comme rasée, ce qui lui confère une texture aérienne presque aussi légère que de la neige. Cela fait de la « glace rasée » le dessert idéal pour les jours de canicule ! Comme elle est principalement composée d’eau, cette glace est très rafraîchissante et agréable à déguster en été. De plus, elle est peu calorique, ce qui ne gâche rien !

glace Kakigōri

Au pays du soleil levant, on déguste ce délicieux dessert lors des matsuri, les festivals japonais qui ont lieu pendant l’été. Un matsuri est l’occasion parfaite pour revêtir son yukata et partir à la découverte des nombreux stands de street food. Les vendeurs de rue proposent toutes sortes de topping (goût mangue, Blue Hawaii, fraise, et bien plus). Si vous séjournez au Japon pendant l’été, cherchez les magasins qui arborent un drapeau avec le kanji 氷 (qui veut dire glace) sur leur devanture. Ce sont les cafés, salons de thé et autres boutiques qui proposent des Kakigōri. Le Japon compte aussi un grand nombre de magasins spécialisés qui proposent un gigantesque choix de recettes ! Vous pouvez aussi préparer votre propre glace au sirop en vous équipant avec une machine japonaise pour râper la glace.

Les origines de la glace rasée

Le Kakigōri est un dessert qui a le vent en poupe. Rien que cet été, le #kakigori a atteint les 193 000 publications sur Instagram ! Pourtant, ce délice sucré est loin d’être récent. Il est apparu pendant l’ère Heian (de 794 à 1185) et était exclusivement réservé à la noblesse. À L’époque, on le fabriquait avec de la glace naturelle. Des blocs congelés étaient entreposés dans la montagne, puis transportés par les producteurs de glace pour l’utilisation estivale.

Il faudra attendre le 19e siècle pour que ce délicieux dessert soit accessible à tous les Japonais. L’engouement pour la glace Kakigōri augmente rapidement dans le pays et les particuliers commencent à en fabriquer eux-mêmes. C’est une période difficile pour les producteurs de glace… Heureusement, certains établissements réputés et salons de thé ont eu envie de proposer des produits haut de gamme et font de nouveau appel aux producteurs de glace naturelle. Selon les connaisseurs, la glace naturelle fond plus lentement que l’alternative artificielle. On peut donc en faire des copeaux très fins, pour une texture encore plus aérienne.

Comment faire le Kakigōri ?

Ce dessert japonais est bien différent de la crème glacée, du sorbet et de la glace à l’italienne dont nous avons l’habitude. Les recettes du Kakigōri sont presque infinies, puisque vous pouvez tenter toutes les combinaisons de sirops ou encore de coulis de fruits. Parmi les recettes les plus populaires, on trouve le Kakigōri au matcha et les saveurs fruitées. Les Japonais raffolent aussi des glaces avec une garniture à base de lait concentré, de haricots azuki et de mochis, ces petites boules de riz gluant. Avec un appareil à Kakigōri et des sirops, vous pourrez créer des glaces de toutes les couleurs. Découvrez les appareils et machines à Kakigōri sur Amazon : modèles électriques ou manuels, style vintage ou kawaii, il y en a de toutes sortes !

Pour préparer votre dessert, placez le bloc de glace dans la machine. Si votre machine est manuelle, utilisez la manivelle afin que la lame râpe le bloc de glace. Les copeaux tomberont dans le bol que vous aurez placé sous la machine. Il ne restera plus qu’à agrémenter votre dessert avec du sirop, un coulis, de la pâte de haricots azuki ou des mini mochi !

Les meilleures ventes de machines à Kakigōri

Les variantes du Kakigōri

Ressemblant beaucoup au Kakigōri, le shirokuma, qui signifie « ours polaire », est la version agrémentée de fruits frais, de mochi et de lait concentré. Certains restaurateurs font tout pour rendre leur shirokuma adorable en ajoutant des yeux en pépites de chocolat pour imiter la tête d’un ours blanc. C’est une variation très appréciée aussi bien par les enfants que par les adultes.

L’Uji kintoki est une autre variante à base de fins copeaux de glace. Tout comme pour la version d’origine, on utilise un appareil pour râper la glace, jusqu’à remplir un bol ou une coupe. On recouvre ensuite cette boule de neige avec du sirop de thé vert matcha, une boule de crème glacée, du lait concentré sucré et de la pâte de haricots azuki.

2 recettes faciles à réaliser à la maison

Vous pouvez créer des recettes à l’infini, en achetant ou en préparant différents sirops ou coulis de fruits. Nous avons choisi une recette à la pastèque aussi originale que délicieuse et sur une recette plus traditionnelle au thé vert.

La recette à la pastèque

Pour cette première recette, vous aurez besoin de :

  • pastèque
  • sucre (75 à 100g)
  • pépites de chocolat
  • lait concentré sucré (optionnel)

Commencez par préparer le sirop en faisant chauffer le sucre dans une casserole de 100ml d’eau en remuant. Portez à ébullition, puis laisser chauffer à feu doux pendant 2 à 3 minutes. Laissez refroidir.

Préparez ensuite une purée de pastèque. Coupez le fruit en séparant la chair de la peau. Nettoyez la peau et mettez-la de côté au frigidaire ou au freezer pour l’utiliser plus tard comme support. Coupez des morceaux de pastèque et enlevez les pépins. Écrasez les morceaux dans un bol en y ajoutant à peu près la moitié du sirop. Placez la purée dans le récipient de votre machine à glace et placez-la au congélateur. Laissez la préparation pendant au moins une demi-journée pour qu’elle soit bien congelée.

Placez la préparation dans l’appareil à râper et posez la peau de pastèque à la place du bol. Préparez la glace de façon à recréer la forme triangulaire d’un morceau de pastèque. Ajoutez finalement les pépites de chocolat pour imiter les pépins. Vous rendre votre dessert encore plus gourmand en y ajoutant du lait concentré sucré.

Recette de Kakigōri sans machine 

Changeons maintenant de style avec cette recette traditionnelle. Vous aurez besoin de quelques ingrédients :

  • thé matcha en poudre
  • sucre (50g)
  • 40 ml d’eau chaude
  • bloc de glace
  • pâte de haricots azuki sucrée
  • lait concentré sucré

La première étape est de préparer le sirop de thé vert. Mélangez la poudre de matcha avec le sucre dans un bol. Ajoutez ensuite l’eau chaude jusqu’à la dissolution du thé, puis réservez au frigidaire.

Vous pouvez utiliser une machine à raser la glace ou bien tenter de préparer votre Kakigōri sans machine, comme dans la vidéo ci-dessous.

Placez une cuillère à café de pâte de haricots dans un bol, puis ajoutez la glace. Arrosez de sirop, puis placez encore des copeaux de glace pour former un dôme. Ajoutez du sirop, du lait concentré et une touche de pâte de haricots. Il ne reste plus qu’à vous régaler !

Et vous, comment allez-vous déguster ce plaisir givré ? Glace parfumée, acidulée ou même nappée de caramel, c’est vous qui choisissez !

Le Japon directement dans votre boîte mail !

Indiquez votre adresse email et recevez nos derniers articles.